Les sèches serviettes

Les sèches serviettes

A la fois utile et pratique, les porte-serviettes ou sèche-serviette peuvent remplir plusieurs fonctions dans votre salle de bain. Certain vous prépareront une serviette chaude pour votre sortie du bain et d'autre vous permettront en plus de chauffer votre salle de bain.

Radiateur sèche serviettes
Radiateur sèche serviettes

Aujourd’hui, la plupart des salles de bain sont équipées d’un radiateur sèche-serviettes. Il est souvent très difficile de faire son choix au moment de l’achat car le marché offre de nombreux systèmes et modèles.

Les sèche-serviettes chauffants

Ils chauffent à la fois la salle de bain et les serviettes. La plupart d’entre eux sont fixés contre un mur. Parmi les sèche-serviettes chauffants, on compte plusieurs modèles :

– le sèche-serviette électrique peut être soufflant. Il réchauffe rapidement la pièce et les serviettes en projetant de l’air chaud. Il peut être considéré comme bruyant.
– Le sèche-serviettes rayonnant est silencieux. Sa chaleur est douce mais il réchauffe plus lentement les lieux que le porte-serviettes soufflant.

Il existe des sèche-serviettes qui ne sont pas électriques. C’est le cas du sèche-serviettes à eau chaude. Il est raccordé au chauffage central.

Contrairement au sèche-serviettes électrique, il est économique. On trouve aussi un porte-serviettes mixte, qui peut être indifféremment raccordé à l’eau chaude ou à un branchement électrique.

Souvenez-vous que le mur qui supporte la douche ou la baignoire ne peut supporter un appareil électrique. Si vous achetez un porte-serviettes de type II, il doit être installé à 60 cm de la baignoire ou de la douche. C’est le type d’appareil qu’il vaut mieux acheter car il est doublement isolé et ne nécessite pas de prise de terre.

Quant au prix, pour un porte-serviettes électrique, il faut compter entre 100 et 1 000 euros. Tout dépend des options choisies, du nombre de Watts ( 700 à 2 000 watts) et du nombre de barres de l’appareil.

Le sèche-serviette électrique s’installe facilement et de plus en plus souvent, il est accompagné d’un thermostat programmable.

Au moment d’acheter votre porte-serviettes, ayez en mémoire la superficie de votre salle de bain : il faut compter entre 100 et 200 watts par m² pour obtenir un bon résultat.

Quel type de sèche-serviettes adopter ?

La plupart des gens adoptent un support mural qui est fixé au mur. Les barres permettent d’étendre les serviettes. Le corps de chauffe permet de réchauffer rapidement la salle de bains. Il suffit de le mettre en marche 10 minutes avant.

Il existe aussi des sèche-serviettes pivotants qui peuvent s’ouvrir à droite ou à gauche. L’ouverture à 180° permet aux serviettes de pivoter vers vous.

Quant au sèche-serviettes à panneaux rayonnants, il a l’avantage de doubler la surface à chauffer et le volume de séchage.

De plus en plus, les clients sont attirés par des porte-serviettes design : cela permet par exemple de choisir une couleur en harmonie avec les faïences de la pièce.

Quelles dimensions faut-il adopter ?

Avant d’acheter votre porte-serviettes, intéressez-vous à ses dimensions et en particulier à sa hauteur et à sa largeur. Si votre salle de bain est étroite, optez pour un sèche-serviettes vertical. Si votre salle de bains ne bénéficie pas d’une
hauteur de plafond classique, envisagez un sèche-serviettes horizontal.

Repérez toujours les éléments qui pourraient gêner la pose du sèche-serviettes : porte, lavabo… Pensez aussi à choisir un sèche-serviettes qui pourra supporter la largeur de vos serviettes. Réfléchissez aussi au nombre de barres que doit compter votre appareil. Une famille avec des enfants aura l’usage de plus de barres qu’un couple sans enfant.

Respectez les normes de sécurité lors de l’installation !

Le sèche-serviette se trouve dans une salle de bain : il est donc impératif de respecter les normes de sécurité lors de l’installation et du branchement afin d’éviter tout accident domestique grave. Il faut impérativement respecter la norme NF C 15-100.

Aujourd’hui, la plupart des sèche-serviettes appartiennent à la classe II. Ils disposent donc d’une double isolation ce qui paraît plus prudent dans une salle de bain. Ils sont donc protégés contre d’éventuelles projections d’eau. Par prudence, choisissez toujours un appareil qui respecte les normes françaises, même s’il est légèrement plus cher qu’un autre.

Combien investir dans un sèche-serviettes ?

Un sèche-serviettes électrique soufflant ou rayonnant peut vous coûter entre 150 et 1 000 euros, voire plus.

En moyenne gamme, on trouve des appareils performants entre 150 et 450 euros. Les sèche-serviettes mixtes sont généralement un peu plus chers : il faut compter en entrée de gamme pratiquement 300 euros et en moyenne jusqu’à 700 euros.

Pour un porte-serviettes à eau chaude, l’entrée de gamme se situe autour de 200 euros et le milieu de gamme peut monter jusqu’à 600 euros. Le prix d’un sèche-serviettes haut de gamme varie en fonction des options sélectionnées : barres pivotantes, fonction ventilo, rapidité de chauffe, thermostat numérique programmable…

Il est certain que les sèche-serviettes design sont toujours plus onéreux qu’un sèche-serviettes classique. Le sèche-serviettes contemporain devient alors objet de décoration. Il est difficile d’en trouver un à moins de 1 000 euros.

Les tarifs peuvent atteindre jusqu’à 2 000 euros et constituer une part importante du prix de votre devis de salle de bain. Selon  les marques, vous pouvez aussi choisir l’option “peinture” afin que le sèche-serviettes s’harmonise mieux dans une salle de bain dite à l’ancienne.

0

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE