Chauffage salle de bain : quelle solution choisir et quel budget prévoir...

Chauffage salle de bain : quelle solution choisir et quel budget prévoir ?

Lors de la construction ou la rénovation totale d'une salle de bains, il convient de bien choisir son mode de chauffage. Découvrez les différentes solutions qui s'offrent à vous.

0
salle de bain plancher chauffant seche serviette
Une salle de bains chauffée par le sol équipée d'un sèche serviette

La salle de bain est l’une des pièces les plus froides de la maison en raison du fort taux d’humidité qui y règne et de son revêtement qui est généralement froid au toucher.

En hiver, elle se refroidit davantage, et pour la rendre confortable, il devient indispensable de la chauffer.

2 options sont possibles : soit on réchauffe la salle de bain au moyen d’un appareil de chauffage relié au chauffage central du logis, soit on la réchauffe individuellement.

Les différents appareils de chauffage d’une salle de bain

Plusieurs appareils de chauffage peuvent être utilisés pour chauffer une salle de bains. Il s’agit notamment :

  • Des radiateurs pour salle de bain
  • Des sèche-serviette
  • Des appareils soufflants qui servent de chauffage d’appoint
  • Du plancher chauffant

Les radiateurs électriques de salle de bain

Les radiateurs électriques de salle de bain sont les premiers équipements utilisés pour le chauffage des salles de bain. Leur coût d’achat est abordable, leur rendement intéressant et ils sont faciles à mettre en place. On en distingue 3 types.

Le radiateur rayonnant de salle de bain

Le radiateur rayonnant est constitué principalement d’une résistance chauffante qui transmet sa chaleur à toute la salle de bain grâce aux trous qui se situent à sa surface. Il a un bon rendement et convient parfaitement pour tous les types de salles de bain.

Le radiateur à inertie

Le radiateur à inertie est également un radiateur rayonnant. La seule différence avec le modèle classique est qu’il a la capacité de transmettre pendant encore un moment la chaleur qu’il a emmagasinée alors qu’il est éteint. Cette caractéristique le rend très économique et avantageux.

Le radiateur à accumulation

Le radiateur à accumulation est sans aucun doute le meilleur de tous les radiateurs électriques de salle de bain. C’est un appareil qu’on branche toute la nuit afin qu’il accumule de la chaleur, et il la restitue ensuite dans la journée. Cela présente un grand privilège, car il est en marche exclusivement pendant les heures creuses, et consomme d’office très peu d’énergie électrique.

Prix des radiateurs électriques de salle de bain

Le prix du radiateur électrique dépend du type et de la performance du modèle choisi. Mais en général, on en trouve dans la fourchette de 150 à 1 000 euros, le prix augmentant avec la puissance et la performance du radiateur.

Les sèche-serviettes de salle de bain

Comme leur nom l’indique, les sèche-serviettes sont des barreaux ou des tubes qui émettent de la chaleur et sur lesquels on peut étendre les serviettes pour qu’elles se sèchent après le bain. Ils existent sous plusieurs formes et sous différents design et sont recommandés pour les salles de bain de taille réduite ou moyenne (autour de 10m2).

Comme dans le cas des radiateurs, on distingue également 3 variantes de sèche-serviettes de salle de bain.

Le sèche-serviette électrique

Totalement autonome, le sèche-serviette électrique réchauffe convenablement la salle de bain en étant directement branché sur le secteur (il ne dépend pas du chauffage central). Cependant, le fait qu’il s’alimente directement sur le secteur fait qu’il consomme davantage d’énergie.

Le tarif minimum d’achat pour un sèche-serviette électrique est de 50 euros. Il est possible d’en avoir jusqu’à 1 000 euros, mais à partir de 150 euros, on est certain d’avoir un modèle standard et convenable.

Le sèche-serviette à eau

Le sèche-serviette à eau est un sèche-serviette que l’on raccorde au chauffage central. Il est moins énergétivore que le sèche-serviette électrique et autonome, mais il ne peut pas fonctionner quand le chauffage est éteint. Dans ce cas, on est contraint d’avoir un chauffage d’appoint en été, ou alors d’opter pour le 3e type de sèche-serviette, le sèche-serviette mixte.

Les sèche-serviette à eau coûtent quant à eux entre 200 et 600 euros en moyenne, mais les modèles haut de gamme peuvent atteindre les 1 000 euros.

Le sèche-serviette mixte

Encore peu utilisé (en raison particulièrement de son coût d’acquisition), ce sèche-serviette combine en un seul bloc les avantages du sèche-serviette électrique et de celui à eau.

Son mode de fonctionnement est très simple : quand la chaudière est allumée, il se sert de l’eau chaude pour réchauffer ses barreaux et émettre de la chaleur, et quand elle est éteinte, il réchauffe à partir du courant électrique.

Le prix moyen des sèche-serviette mixtes se situe entre 300 et 700 euros, avec un maximum de 1 500 euros pour les modèles haut de gamme.

Les appareils de chauffage d’appoint

Les appareils de chauffage d’appoint peuvent être classés en 2 groupes : les appareils soufflants et les convecteurs mobiles.

Les appareils soufflants sont soit des radiateurs soufflants classiques ou des appareils soufflants en céramique. Les convecteurs mobiles peuvent être rayonnants ou non selon leurs caractéristiques de fabrication.

Fonctionnement des radiateurs soufflants

Le radiateur soufflant est muni d’une résistance qui réchauffe l’air de la salle de bain quand celui-ci est absorbé par le radiateur. Un ventilateur se charge ensuite de diffuser l’air chauffé dans la pièce. Le seul ennui avec cet appareil est qu’il peut être bruyant et qu’il n’a presque pas d’inertie. Ainsi, dès qu’il est éteint, la sensation de fraîcheur revient rapidement.

Le radiateur soufflant à céramique fonctionne exactement de la même manière. La seule différence avec son homologue est qu’il peut diffuser de la chaleur même après avoir été débranché grâce à son support de céramique qui conserve la chaleur.

Prix des appareils de chauffage d’appoint

Un radiateur soufflant vaut entre 10 et 80 euros et pour un convecteur mobile il faudra prévoir un budget allant de 15  à 120 euros.

Note : quel que soit le type de chauffage d’appoint choisi, il faut toujours faire attention à la consommation d’énergie et aux réelles performances de l’appareil. Ceux-ci doivent porter la marque IP21 qui signifie qu’ils sont adaptés pour les pièces d’eau.

Mais comme leur nom l’indique, ce sont des appareils d’appoint, qui doivent être utilisés occasionnellement. Pour un usage continu, il vaut mieux choisir un autre appareil chauffant, car ils consommeront trop d’énergie et n’aideront pas du tout à réaliser des économies.

Le plancher chauffant

Le plancher chauffant est l’une des options les plus intéressantes pour chauffer sa salle de bain.

Il a l’avantage singulier d’éliminer définitivement la sensation de froid que l’on perçoit quand on marche pieds nus sur le sol de sa salle de bain, et il diffuse une chaleur agréable dans toute la pièce. On peut le brancher directement sur l’alimentation électrique, ou alors le raccorder au chauffage central de la maison.

Il a 2 principaux inconvénients, sa lenteur de chauffe qui peut prendre une demi-journée et son installation qui est onéreuse. Celle-ci est en effet très contraignante, et en rénovation, il est parfois obligatoire de refaire tout le carrelage de sol de la salle de bain.

Prix d’un plancher chauffant de salle de bain

Le prix d’installation d’un plancher chauffant varie entre 45 et 100 euros le mètre carré. En outre, il faut ajouter à ce prix 90 euros en moyenne pour son entretien annuel.

Conseils pratiques pour bien choisir son chauffage de salle de bain

Inutile de se précipiter sur un modèle découvert en solde ! Il vaut mieux faire appel à un technicien (un chauffagiste de salle de bain) et d’explorer avec lui les différentes possibilités.

Si le budget le permet, pour effectuer de réelles économies sur sa consommation d’électricité, il vaut mieux opter pour un radiateur à accumulation, ou pour un plancher chauffant. Sinon, on peut toujours choisir un sèche-serviette ou un chauffage d’appoint.

Mais attention : il est essentiel de comparer les devis de 3 à 5 prestataires. Le chauffage de salle de bain coûte quand même un peu, et ce n’est pas superflu d’économiser quelques euros quand c’est possible en faisant jouer la concurrence.

Enfin, il ne faut jamais brancher un appareil de chauffage de salle de bain à moins de 60 cm de la salle de bain proprement dite ou de la baignoire. Il doit aussi être branché le plus loin possible d’un point d’eau.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE