Parquet pour salle de bain : prix moyen au m2 fourniture et...

Parquet pour salle de bain : prix moyen au m2 fourniture et pose

Parquet dans une salle de bain

Le parquet est un bon revêtement de sol pour une salle de bains. Il est chaleureux, agréable, doux sous les pieds et en plus, il résiste très bien à l’humidité.

Cependant, pour être sûr d’avoir un parquet durable, il faut choisir un parquet réalisé en bois exotique ou dans une essence qui a été traitée contre l’humidité.

Ensuite, il faut veiller à ce que la technique de pose utilisée garantisse l’étanchéité du parquet. Le budget moyen pour l’achat et la pose d’un parquet pour salle de bains se situe autour de 100 euros le mètre carré.

Les différents types de parquets disponibles

Il existe 2 catégories principales de parquets pour salles de bain : le parquet de bois massif et le parquet stratifié.

Le parquet de bois massif est généralement taillé dans des essences de bois tropicales. Il s’agit par exemple de bois d’ipé, d’iroko, de teck, de bambou, de padouk, etc.

On peut aussi utiliser des essences d’origine européenne comme le frêne, le hêtre, le pin maritime, l’épicéa ou le peuplier pour le réaliser. Néanmoins, ces bois européens doivent être traités contre l’humidité pour offrir une résistance comparable à celle des bois exotiques issus des forêts tropicales.

Le parquet stratifié ne contient pas de bois. Il est constitué de plusieurs couches de PVC ou de papier kraft qui sont compressées et reliées entre elles par de la résine de mélanine. La résine de mélanine empêche le gonflement de l’ensemble et garantit l’étanchéité des lames.

Combien coûte les différents types de parquets ?

Le parquet en bois massif d’origine tropicale coûte entre 50 et 100 euros le mètre carré. Le prix d’achat réel dépend de la nature et de la rareté de l’essence choisie. Plus l’essence est rare, plus son prix sera élevé.

Note : A l’achat, il faut toujours vérifier que le bois du parquet choisi porte un écolabel. On est ainsi certain qu’il provient d’une exploitation durable.

Le parquet de bois d’origine européenne coûte au moins 30 euros le mètre carré lorsqu’il est fabriqué dans du bois de hêtre. Pour les autres essences (frêne, pin maritime, épicéa, etc.), il faut prévoir entre 60 et 100 euros le mètre carré.

Le stratifié coûte moins cher que le parquet de bois pur : son prix d’achat vaut 28 euros le mètre carré en moyenne.

Quel parquet choisir pour sa salle de bains ?

Tous les 3 types de parquets (en bois tropical, en bois européen ou en stratifié) sont bons et conçus pour résister à l’humidité quasi constante de la salle de bains.

Le critère de choix va dépendre essentiellement du budget dont on dispose, car la pose d’un parquet de bois massif revient plus chère que celle d’un modèle stratifié.

Ainsi, si l’on n’a pas de gros moyens, on peut se contenter du stratifié. Il revient moins cher et est facile à entretenir. Mais dans le cas où l’on peut s’offrir un vrai parquet de bois, il est préférable de faire poser un parquet en bois massif.

Quelle est la meilleure technique de pose ?

3 techniques de pose sont possibles pour un parquet : la pose clouée, la pose flottante et la pose collée.

La pose clouée consiste à clouer les planches de bois sur des solives. Elle s’emploie généralement lorsqu’on souhaite laisser passer des câbles en dessous de son plancher…

Mais elle est inadaptée pour un plancher de salle de bain parce qu’elle ne garantit pas l’étanchéité du parquet. Il en est de même pour la pose flottante qui consiste à poser le parquet sur un ancien revêtement de sol (carrelage, plancher, PVC, etc.). Elle ne garantit pas non plus une parfaite étanchéité.

La seule méthode de pose qui est recommandée dans le cas d’un parquet de salle de bain est la pose collée.

Pour s’assurer que le parquet soit parfaitement étanche, on utilise une colle polyuréthane, et pour limiter les difficultés au cours de la pose, on privilégie les parquets dits « ponts de bateau ».

Les planches de ces parquets sont taillées de sorte à faciliter la pose dite « en pont de bateau » et sont ainsi plus simples à poser et à associer.

Après la pose, il faut attendre 3 à 5 jours avant de poncer les joints et d’appliquer le cas échéant la couche de finition.

Note : si l’on n’achète pas un parquet dont les planches sont pré-huilées, il faudra passer après la pose une couche d’huile en guise de protection sur l’ensemble. Le bois absorbe l’huile, et de cette façon, on a plus à craindre que l’eau puisse stagner à sa surface.

Coût de la pose d’un parquet pour une salle de bains

Le coût de la pose est fonction du type de parquet choisi, de la surface de la salle de bains et enfin du type de finition à réaliser.

En général, il faut prévoir entre 50 et 100 euros par mètre carré pour la pose d’un parquet dans une salle de bains si elle est effectuée par un professionnel, le prix augmentant avec le modèle de parquet choisi et la technique de pose adoptée.

Mais dans le cas où l’on réalise la pose soi-même, il faut prendre en compte le coût de la colle et celui des joints. La colle est vendue en moyenne à 8 euros le kilogramme, et pour les joints, il faut prévoir 10 euros pour 300 ml.

On se rend compte qu’en définitive, il faut un budget conséquent de 60 à 100 euros le mètre carré au moins pour l’achat, les fournitures et la pose de son parquet de salle de bains par un professionnel.

Pour bénéficier d’un tarif abordable, on peut demander plusieurs devis et les comparer, puis négocier avec le prestataire pour que la prestation soit réalisée à bon prix.

En outre, pour limiter les frais, on peut également se charger de nettoyer le sol qui va accueillir le parquet avant l’arrivée du parqueteur (ouvrier spécialiste des parquets), et procéder soi-même à l’achat du parquet.

Ainsi, dès qu’il sera sur place, l’ouvrier devra seulement se charger de la pose proprement dite et des finitions indispensables. Les travaux peuvent durer 4 à 5 jours (compte tenu du temps de séchage des joints et de la colle avant le ponçage).

0

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE