Douche à l’italienne sans receveur : comment faire ?

Douche à l’italienne sans receveur : comment faire ?

Découvrez comment les professionnels réalisent une douche italienne sans receveur à l'aide d'une chape.

La douche italienne ou douche de plain-pied est le modèle de douche le plus en vogue dans les logements privés.

Elle est très appréciée parce qu’elle est confortable, esthétique et surtout facilement accessible pour les personnes qui ont une mobilité réduite.

Cependant, l’installation d’une douche italienne coûte au moins 1 000 euros, quand le receveur vaut à lui seul 10 à 30% de ce tarif.

Pour réduire les coûts, les professionnels ont mis au point une astuce de substitution : il s’agit de la chape de béton. Elle est plus difficile à mettre en œuvre qu’un simple receveur, mais elle est moins coûteuse et offre les mêmes avantages.

Ce qu’il faut savoir au sujet de la chape d’une douche italienne

Dans une douche italienne, la chape joue exactement le même rôle que celui du receveur. Elle recueille l’eau qui est ensuite acheminée vers la bonde centrale ou vers le caniveau de bain.

Lorsqu’elle est bien construite, elle offre le même confort que le receveur, et pour plus de commodité, on peut la recouvrir de mosaïque antidérapante ou d’un simple carrelage.

La seule différence entre la chape et le receveur se situe au niveau de la pente d’écoulement. Le receveur étant préfabriqué, celui-ci dispose déjà d’une pente qui facilite le drainage de l’eau vers la bonde centrale ou le caniveau de bain.

Par contre, la chape est fabriquée manuellement, et il revient à l’ouvrier ou au bricoleur de réaliser la pente de diamant indispensable à un bon drainage de l’eau.

Note : Fabriquer soi-même la chape de béton est un peu complexe, car il faut pour cela de très bonnes connaissances en maçonnerie.

Par contre, pour un travail rapide et bien fait, on peut acheter du béton sec prêt à l’emploi dans les commerces. Celui-ci est à renverser dans une bétonnière sur le chantier et à mélanger avec la quantité d’eau prescrite par le fabricant. On peut s’en procurer dans les magasins spécialisés à partir de 4 euros le sachet de 30 ou de 35 kg.

Réalisation de sa douche italienne sans receveur : les préparatifs

Pour commencer, on peut d’abord délimiter l’espace qui sera réservé à la douche en question (par exemple, l’ancien emplacement d’une baignoire) à l’aide d’une paire de tasseaux distants de 2 cm.

Ensuite, on vérifie que les canalisations et les conduits d’évacuation des eaux sont parfaitement en place et en état de marche… Sinon, il faudra faire appel à un plombier pour réaliser ces travaux.

On marque ensuite à l’aide d’une croix l’emplacement de la bonde qui peut être placée au centre ou dans un angle. Ensuite, on utilise un coffrage de bois pour réserver l’espace ou la bonde et le tuyau d’écoulement seront encastrés.

C’est à ce moment qu’il faut prévoir une pente d’environ 2 cm (le niveau de la bonde doit se trouver à 2 cm au-dessus de celui du tuyau d’écoulement). Une fois tous ces détails réglés, on place des planches de bois autour du coffrage. Lesdites planches devront être un peu huilées pour être facilement détachées une fois la chape achevée.

Fabrication de la chape de béton de la douche italienne

Le béton est à mélanger dans une bétonnière, puis à renverser à l’aide d’un seau dans l’espace délimité pour la douche italienne.

Il faut bien faire attention à ne pas remplir par inadvertance le coffrage effectué pour le tuyau d’écoulement et la bonde. Le béton doit sécher au moins 48 heures.

Ensuite, on retire le coffrage et les planches de bois pour mettre en place la bonde et le tuyau d’écoulement. Ceux-ci doivent être parfaitement emboîtés. Pour tester, on verse 2 litres d’eau au travers de la bonde. Si l’eau s’écoule convenablement, c’est que le système fonctionne correctement.

Note : on peut à ce moment vérifier le dispositif de la bonde et installer convenablement le siphon à sa place. Pour le faire, il suffit de suivre les indications du fabricant.

Installation du film d’étanchéité et de la chape de finition

Quand on n’a pas de receveur dans sa douche italienne, on est obligé de mettre un film d’étanchéité. Celui-ci doit recouvrir toute la surface du béton et dépasser de 10 cm les limites.

Ce morceau de film supplémentaire sera collé aux murs environnants. Après sa pose, on se sert d’un cutter pour découper la partie du film qui a recouvert la bonde centrale. Pour terminer, on répand à la truelle un mortier par-dessus le film d’étanchéité.

Ce mortier doit être légèrement surélevé au niveau de la bonde centrale, la bonde faisant office du sommet de la pointe de diamant. On peut s’aider de tasseaux de guidage et d’une équerre de maçonnerie pour réaliser convenablement les 4 pointes.

Les tasseaux seront placés en diagonale entre chaque angle du receveur et la bonde centrale.

Une fois les pentes terminées, on retire les tasseaux et on comble les vides qu’ils ont laissés avec du mortier ou du béton. La chape de finition doit sécher pendant 24 heures au minimum.

Pose du carrelage et des parois de la douche italienne

Après la chape de finition, on peut encore mettre du carrelage. Celui-ci doit être posé grâce à du mortier colle pour carrelage. Les joints doivent être réalisés avec soin à l’aide de mortier joint. L’ensemble doit sécher au moins 24 heures.

Ensuite, il ne reste plus qu’à poser la grille de la bonde centrale, puis à mettre les parois vitrées de la douche italienne.

Note : les parois de douche à l’italienne sont généralement construites en verre ou en PVC. Les parois de verre coûtent en moyenne 150 euros pour la dimension standard. Par contre, les parois de PVC sont accessibles à partir de 70 euros.

Douche à l’italienne sans receveur : comment faire ?
4.5 (90%) 4 votes
0

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE